View Sidebar
Il était une fois … la fin du self-hosting

Il était une fois … la fin du self-hosting

21 décembre 2016 15 h 56 min0 comments

Amis du soir bonsoir,

Aujourd’hui je vais vous parler de ma situation en termes d’infra, et du virage que j’ai effectué sans trop m’en rendre compte vers le monde du Cloud.

Au fil du temps, je migre de plus en plus vers des sites/applications tiers et délaisse mon serveur. Cela m’a poussé ce mois-ci après prés de 3 ans 1/2 de loyaux services à arrêter proxmox pour de bon.

Une migration progressive

Il y a de cela 3 ans 1/2, j’avais tendance à tout héberger moi-même sur mon serveur.
Peut importe le service en question, cela offre une grande liberté, mais a un inconvénient majeur, il faut s’occuper de la maintenance et de l’évolution dans le temps. Quelque chose qui parait peu gênant au départ, mais qui devient de plus en plus agaçant au fur et à mesure que le temps passe.

Et le premier service a avoir commencé a me faire changer de perspective était Google music. J’avais pourtant essayé de nombreux systèmes pour streamer ma propre musique (subsonic, DS audio, …) mais en vain. Google music est simple d’utilisation, accessible partout, l’interface est au top et maintenant pour rien je ne reviendrai en arrière.

Ainsi dans la foulée, cela a continué avec les médias. Mes serveurs plex et owncloud ont petit à petit été remplacés par netflix, hulu et google drive. Pour encore une fois la même raison, c’est simple à utiliser, dispo sur n’importe quelle device et pas prise de tette.

Et ces derniers mois j’ai progressivement remplacé de la même façon:

  • mon serveur gitlab -> compte github
  • mes photos -> compte flickr
  • jenkins pour le ci -> unity cloud ou travis ci
  • serveur redmine -> trello

Et qu’est ce qu’il reste ?

Du coup je me suis retrouvé uniquement avec des sites web et une seedbox sur un serveur dédié octocore avec 32go de ram … c’était légèrement disproportionné.

J’ai donc finalement pris la décision d’arrêter ce serveur et de simplement migrer les sites web sur une offre OVH hébergement pro avec option CDN. Les performances sont meilleures que sur mon serveur (php7 + meilleur config fpm) et j’ai gagné des features au passage (cdn, let’s encrypt, …) et je n’ai plus à m’occuper du support.

Finalement le seul domaine ou je n’ai pas trouvé d’alternative intéressante, c’est le milieu des seedbox.
Les services sont encore cher … pas forcément performants et n’offre que peu d’avantages. Du coup je me suis quand même repris un petit dédié kimsufi sur un atom … juste pour seedbox + proxy FR. Mais c’est surement une situation temporaire qui finira par disparaitre avec l’evolution de l’offre legal.

Au final, je ne gère quasiment plus rien et il ne me reste qu’un petit serveur jetable pour dépanner et faire un peu de dev.

Conclusion

En faisant le bilan, pas sûr que cette migration a été super économique. La somme des différents services est, je pense, plus importante que ce que le serveur seul me coutait. Chaque service a ses avantages et inconvénients, parfois il faut faire le tri.

Mais cela amène une plus grande souplesse, des services adaptes a un usage dédie et un gros gain de temps.
Et encore dans cet article je n’ai pas aborde d’autres services cloud qui n’avait pas d’equivalent (Pas de steam, soundcloud, youtube, twitter, …).

N’hesitez pas a me donner votre avis sur le sujet en commentaire.

Leave a reply


Trackbacks